05/2017 – prévention du bruit

Voici une étude datant de 2006 concernant le bruit engendré par l’autoroute A9.

plus d’informations sur la page suivante : Cartographie du bruit des infrastructures de l’Hérault

 

Par ailleurs, il y a quelques années nos voisins Montpelliérains ont établi une carte et un plan de prévention du bruit.

Malheureusement la commune de Saint-Aunès n’est pas associée à ce plan.

 

04/2017 – nouvelle augmentation du trafic sur l’A9

Une étude récente de la région Occitanie a mesuré une nouvelle augmentation du trafic sur l’A9.

voir la note de conjoncture des transports en Occitanie

 

09/2015 – l’association ADPMA9 nous informe

L’association ADPMA9 (Association pour la défense de notre patrimoine menacé par le doublement de l’A9)  invite la population de Saint-Aunès à parciper à leur prochaine réunion qui se tiendra le vendredi 2 octobre à 18h30 à la salle à côté de la poste de Saint-Aunès. Rappelons que cette association oeuvre pour obtenir des protections contre la pollution de l’air et le bruit.

07/2015 – Centrale d’enrobage à chaud – abandon du projet !

Face à la mobilisation, ASF vient d’annoncer l’abandon du projet !

201507_usine bitume_MidiLibre

06/2015 – Centrale d’enrobage à chaud – réunion d’information

Le 24/06 à Mauguio se tenait une réunion d’information sur le chantier de doublement de l’A9. M.Nuñez (responsable du chantier A9 pour ASF) a longuement exposé les dernières avancées du chantier avant de laisser la parole aux ~150 personnes qui étaient présentes.

Sans surprise, c’est le sujet de l’usine à bitume qui a enflammé la salle. Les habitants des Garrigues, déjà mis à rude épreuve par le chantier actuel, ont exprimé leurs craintes vis-à-vis de l’implantation de cette usine qui va leur apporter des nuisances supplémentaires (pollution des eaux et de l’air).

Ils ont également exprimé leur colère vis-à-vis du conseil municipal de Mauguio qui a approuvé le projet dans la précipitation sans en informer au préalable les riverains. Bien que présents dans la salle M.Bourrel (maire de Mauguio) et son adjoint à l’urbanisme n’ont pas souhaité répondre. Egalement présents, les représentants de la Fabrique Citoyenne n’ont pas manqué de rappeler qu’ils ont voté contre et appellent à poursuivre la mobilisation contre ce projet.

Dernières nouvelles : Après la mairie de Saint-Aunès, l’agglomération du Pays de l’Or s’est positionnée contre le projet d’implantation de cette usine sur le site des Garrigues.

06/2015 – Centrale d’enrobage à chaud – fin de l’enquête publique

A l’issue de l’enquête publique, plusieurs personnes se sont positionnées contre l’implantation de la centrale sur la zone proposée.

Jean-Michel Préget a interpellé le commissaire enquêteur sur les points suivants :

201506_AvisEnquetePublique_centrale enrobage

En tant que Maire de Saint-Aunès Mme Bruguière a signifié l’avis du conseil municipal : « Pour la défense de notre territoire, de son environnement, de nos concitoyens, du bien-vivre à Saint-Aunès et ses alentours, le Conseil Municipal s’oppose à l’implantation aux Garrigues de cette usine d’enrobage à chaud … »

Vous pouvez encore signifier votre opposition à ce projet en signant la pétition :

http://www.petitions24.net/contre_la_creation_dune_usine_de_goudron_a_montpellier

05/2015 – Centrale d’enrobage à chaud – avis d’enquête publique

Une enquête publique est en cours concernant le projet de l’entreprise Eurovia qui souhaite implanter une centrale d’enrobage à chaud.

De nombreux riverains et exploitants agricoles s’inquiètent d’une éventuelle autorisation.

Voici

emprise_Enrobage Eurovia_20150518

  • le résumé non technique du dossier : centrale enrobé_Résumé non technique_20150520
  • Le dossier d’enquête complet
    DDAE -EUROVIA GPI (Attention : document de 34Mo – le temps de téléchargement peut être très long)

L’ensemble des documents relatifs à cette enquête sont consultables en mairie.

Le public est appelé à venir nombreux s’informer et à formuler son avis sur les registres disponibles en mairie.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer en mairie, n’hésitez pas à nous transmettre vos observations que nous consignerons pour vous.

A noter : Lors du conseil municipal du 18/05 (voir le compte rendu ici), le groupe d’opposition a affirmé son opposition au projet :

« Lors du conseil municipal de novembre 2014 nous évoquions la possible implantation d’une usine à béton sur la commune de Saint-Aunès. Fort heureusement le responsable du chantier annonçait l’abandon de ce projet.

Voilà maintenant qu’Eurovia a le projet d’implanter une centrale d’enrobage à chaud en bordure de Saint-Aunès.

Les risques sont nombreux autour de ce type d’installation. Ils sont confirmés par de nombreuses expériences et études :

  • Risque de pollution de l’air. Rappelons que les habitants de Saint-Aunès sont d’ores et déjà fortement exposés à ce type de pollution du fait de l’autoroute actuelle.
  • Risque de pollution de l’eau et du sol. Les eaux du terrain choisi ruissellent vers le ruisseau de la Jasse qui se déverse dans le lac de la Mourre – zone humide qui fait l’objet de mesure de protection.
  • Risque sur la santé des riverains. La toxicité des bitumes chauffés est désormais reconnue par le Centre International de la Recherche sur le Cancer, par l’agence nationale de sécurité sanitaire, par l’Europe dans sa directive E2350. Or il est proposé d’implanter cette centrale à moins de 150 mètres des premières habitations.
  • Risque économique. Le terrain d’implantation proposé jouxte les terres de plusieurs exploitations agricoles. Le projet proposé mettrait à mal des années de travail pour la promotion et la reconnaissance de la qualité de leurs productions.

Notre conseil ne peut pas rester indifférent. Nous vous proposons de signifier notre plus nette opposition à l’implantation de cette centrale d’enrobage à chaud sur la zone proposée. »

 

 

07/2014 – Réunion le 18 juillet

L’association ADPMA9 vous invite à la réunion qui se tiendra le vendredi 18 juillet à 18 h à la salle des Associations  de Saint-Aunès (près de la Poste).

Il s’agira de faire le point suite à la rencontre avec les ASF qui aura eu lieu ce même vendredi 18 juin en compagnie de Mme le Maire et des adjoints concernés de Saint–Aunès. Cette réunion doit porter sur le projet pilote pour limiter la pollution liée au doublement de l’A9, présenté par l’association ADPMA9 à la réunion publique le 2 juin.

06/2014 – Compte rendu de la réunion du 2 juin

Ce lundi 2 juin à 19h30 à la salle Polyvalente de Sant Aunès, s’est tenue une réunion publique organisée par la Mairie, avec les responsables du projet de doublement de l’A9 (VINCI).

Présentation du chantier par VINCI

VINCI présente le projet qui vise à proposer une solution pour le contournement de Montpellier « plus fluide, plus sure, plus respectueuse de l’environnement ».

La présentation est appuyée par une démonstration animée (survol de l’autoroute et de son intégration sur l’ensemble de la zone).

S’agissant des protections sonores, au niveau de Saint-Aunès, il est prévu 2940 mètres de merlons et 13000 mètres de murs anti-bruits.

NB : par endroit les murs anti-bruits seront constitués d’écrans transparents qui sont moins efficaces mais qui permettront aux usagers de l’autoroute de voir le paysage !

VINCI a désigné des correspondants auprès de la population pour régler les éventuels désagréments liés aux travaux.

L’intervention de l’association ADPMA9

A l’occasion de cette réunion , l’Association pour la défense de notre patrimoine menacé par le doublement de l’A9 (ADPMA9) a,

Qualité de l’air

Plusieurs études ont démontré l’impact sur la santé des pollutions de l’air provoquées par le trafic autoroutier.

A Saint-Aunès, une pollution avérée ! L’organisme chargé de la surveillance de la qualité de l’air en Languedoc Roussillon (Air Languedoc Roussillon) a d’ores et déjà relevé des niveaux de pollution qui ne respectent pas les valeurs réglementaire sur la portion Baillargues – Montpellier Antigone.

Des solutions existent : plusieurs autoroutes ont déjà fait l’objet d’un traitement paysager permettant de réduire de près de 15% les concentrations en polluants de l’air.

L’association propose de créer des haies composites (arbres de haut-jets et arbustes) en complément des merlons et des murs anti-bruits.

=> Réaction de VINCI : « plus on aura d’espace, plus on plantera »  l’association pourra participer aux choix des essences des plantations

L’association ADPMA9 demande que le sujet soit porté dans le cadre du plans de protection de l’atmosphère (PPA) de l’aire urbaine de Montpellier (cf. DREAL).

Les plans de protection de l’atmosphère (PPA) définissent les objectifs et les mesures, réglementaires ou portées par les acteurs locaux, permettant de ramener, à l’intérieur des agglomérations de plus de 250 000 habitants et des zones où les valeurs limites réglementaires sont dépassées ou risquent de l’être, les concentrations en polluants atmosphériques à un niveau inférieur aux valeurs limites réglementaires.

Pollution sonore

>> Interruption de Mme Bruguière qui propose de ne pas dérouler l’exposé préparé par l’association sur ce point. La salle insiste ; l’exposé est présenté.

L’association expose les mécanismes de propagation du bruit et rappelle en particulier que les murs anti-bruits ne sont pas suffisants.

La solution la plus efficace consiste à « réduire le bruit à la source » : choisir un enrobé performant et limiter la vitesse à 90 km/h.

Ensuite il convient de réhausser les murs anti-bruits et de végétaliser.

=> Réaction de VINCI : les enrobés les plus performants doivent être changés plus souvent (€€€) ; la vitesse est réglée par l’état ; les protections par murs anti-bruits sont conformes au cahier des charge.

Quelques Questions/Réponses

  • Pb des eaux de forage pour les Garrigues.
    VINCI : des capteurs ont été posés sur l’ensemble de la zone ; si un problème est avéré nous réagirons.
  • Quelle vitesse sur les autoroutes ?
    VINCI : 90km/h pour la desserte locale et 110km/h pour le transit
  • Quels critères de choix pour les protections par murs ou merlons ?
    VINCI : au niveau du village le choix a principalement été dicté par des contraintes foncières